Les Américains et les Équatoriens balaient les podiums en vitesse

Montréal, 2 novembre 2017 – Les spectateurs réunis à Horizon Roc pour les finales des épreuves de vitesse ont eu droit à des duels enlevants. Quatre Américains et deux Équatoriens ont été couronnés, jeudi soir, au terme de cette deuxième épreuve présentée au Championnat panaméricain junior de Montréal.

Mis à part les deux représentants de l’Équateur, tous les autres athlètes à être montés sur le podium des différentes catégories étaient originaires des États-Unis.

« Nos athlètes s’entraînent vraiment fort et nous nous attendions à de bons résultats, mais nous ne savions pas non plus de quel niveau allaient être les autres participants. C’était vraiment des finales excitantes », a commenté Meghan McDonald, assistante-entraîneure de l’équipe américaine.

Quatre triplé signés Team USA

Dans la catégorie juvénile B, l’Américain Jordan Fisherman a vaincu son compatriote Chad Test en ronde ultime. Aussi des États-Unis, Darren Skolnik est monté sur la troisième marche du podium. Du côté féminin, Mia Bawendi a pris le premier rang, devant Sienna Kopf et Kiara Pellicane-Hart.

Chez les femmes juvéniles A, Arabella Jariel a remporté la médaille d’or. Elle a eu le dessus sur sa compatriote Lauren Bair lors du duel final. Amanda Brownstein s’est classée troisième.

Toujours du côté féminin, mais chez les juniors, Piper Kelly a été couronnée championne panaméricaine junior. Claire Buhreind s’est faufilée au deuxième rang, devant Emerson Nairon.

Deux médailles d’or pour l’Équateur

Dans la catégorie juvénile A masculine, l’Équatorien Nickolaie Rivadeneira a remporté son duel de finale contre l’Américain Noah Bratschi et a décroché la médaille d’or. Luke Rodley, aussi des États-Unis, s’est emparé de la médaille de bronze.

« Je suis vraiment content. C’était intense pour moi, car j’étais plus jeune que la majorité de mes compétiteurs. J’ai aussi trouvé ça dur, car j’ai dû affronter mon coéquipier lors d’une des rondes », a dit Rivadeneira, âgé de seulement 16 ans.

Son compatriote Carlos Granja, champion du monde junior en titre, s’est aussi taillé une place sur la plus haute marche du podium. Il a été le plus rapide de la catégorie junior. Les Américains Max Hammer et Kai Lightner ont complété le top-3.

« Je suis assez content. C’est mon deuxième titre international. C’est vraiment agréable d’être à Montréal cette semaine», a affirmé Granja.

Les épreuves de difficulté débuteront dès vendredi matin 9 h.

-30-